Dernière minute...

CLIQUEZ ICI - Les infos de la rentrée - 24h/24

Publié le 17/08/2020

MARDI 15 SEPTEMBRE 2020 (16 heures) - Communication CMA 57 - 

Alerte entreprises-commerces : inscrivez-vous ! -

En 2017 la Préfecture de la Moselle en lien avec les compagnies consulaires, la Gendarmerie de la Moselle et la Police nationale, lançaient l'opération "Alertes entreprises" et "Alerte commerces" pour prévenir les actes de malveillance dans les entreprises et chez les commerçants. Un dispositif efficace que ces acteurs souhaitent aujourd'hui promouvoir auprès des entreprises qui ne le connaissent pas.

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre d'actes délictueux est en augmentation et c'est notamment la raison pour laquelle la CMA 57 vous invite à nouveau à vous inscrire gratuitement à cette opération dont le principe est simple.

En renseignant la fiche de sensibilisation jointe, la Gendarmerie de la Moselle vous aide alors à maintenir une vigilance pour votre entreprise et/ou commerce. Dès qu'un délit est commis dans votre zone géographique, vous êtes notamment informé(e) par sms. 

CLIQUEZ ICI pour télécharger la fiche d'adhésion à l'opération "Alerte entreprises/commerces"

Vous pouvez aussi joindre la CMA 57 au 03 87 39 31 00 pour obtenir davantage d'information.


 

LUNDI 07 SEPTEMBRE 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Comment bien régler son litige avec son locataire / bailleur -

La crise du Covid-19 a fragilisé beaucoup d'entreprises dont certaines peuvent se retrouver en difficulté pour honorer leurs charges fixes et en particulier leurs loyers.
Bien qu'une charte de bonnes pratiques entre commerçants et bailleurs ait été signée le 3 juin 2020 (voir ci-dessous) et puisse  permettre de régler certains litiges grâce à un cadre défini pour tous, des cas particuliers et complexes pourraient ne pas aboutir à un règlement amiable.
Pour ces cas, des voies de recours non juridictionnelles s'offrent aux entreprises et bailleurs en difficulté, notamment :  

  • le médiateur des entreprises, compétent pour les litiges entre bailleurs professionnels et preneurs de locaux commerciaux,
  • la commission départementale de conciliation des baux commerciaux. Cette commission peut être sollicitée lorsque le bailleur est un particulier et pourra, si les parties en font le choix, traiter les litiges qui concernent le paiement des loyers.

En application du principe de liberté contractuelle, rien n’interdit, en effet, aux parties prenantes d’organiser un règlement de leur différend par un tiers de confiance, ici la commission. Celle-ci ayant déjà pour compétence le règlement des litiges afférents aux charges et travaux, et sa composition étant paritaire (bailleurs, locataires et personnes qualifiées), c’est naturellement que lui a été confié le rôle de régler à l’amiable les litiges dont elle serait saisie.

La commission des baux commerciaux reste à votre disposition pour toute question sur ce nouveau mode de traitement des litiges et sa mise en place. Le secrétariat de cette commission étant assuré par la Direction Départementale de la Protection des Populations, vous êtes invités à formuler toute demande à : DDPP – 4, rue des Remparts – CS 40043- 57008 METZ Cedex 01 – tél : 03 87 39 75 00 – ddpp@moselle.gouv.fr

CLIQUEZ ICI pour découvir la charte de bonnes pratiques entre artisans-commerçants et bailleurs

 

MERCREDI 02 SEPTEMBRE 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Aide exceptionnelle de 8000 euros pour l'embauche d'un.e apprenti.e -

Le décret précisant les modalités de l'aide exceptionnelle aux employeurs qui recrutent en apprentissage vient d'être publié.

Dans le cadre du Plan #1 jeune 1 solution, le Gouvernement met en place une aide forfaitaire. Elle est versée par l’Etat aux employeurs de moins de 250 salariés au titre de la première année d’exécution du contrat d’apprentissage. Le contrat d’apprentissage doit être conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 et viser un diplôme ou un titre à finalité professionnelle équivalent au plus au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles (niveau Master).

L’aide est également versée aux employeurs d'au moins 250 salariés et plus, sous certaines conditions, notamment en fonction de leur quota d’embauche de salariés en alternance (apprentis ou contrats de professionnalisation).

Le texte précise les montants de l'aide, à savoir :
> 5000 euros maximum pour un apprenti de moins de dix-huit ans
> 8000 euros maximum pour un apprenti d'au moins dix-huit ans

Au terme de la première année d'exécution du contrat d'apprentissage, les entreprises de moins de 250 salariés qui bénéficient de l'aide prévue à l'article 1er du présent décret peuvent bénéficier, le cas échéant, de l'aide unique aux employeurs d'apprentis, pour la durée du contrat d'apprentissage restant à courir. Pour rappel, elle s’élève à 2000 euros maximum pour la deuxième année d’exécution du contrat d’apprentissage et à 1200 euros maximum pour la troisième année d’exécution du contrat d’apprentissage.

La gestion et le suivi de l’aide est confiée à l’Agence de services et de paiement. Elle sera versée mensuellement, avant le paiement du salaire de l’apprenti(e).

CLIQUEZ ICI pour découvrir la fiche d'information de l'aide exceptionnelle à l'embauche d'un(e) apprenti(e)

 

MARDI 01 SEPTEMBRE 2020 (14 heures) - Communication CMA 57 - 

COVID-19 et chômage partiel de longue durée... tout comprendre 

Pour faire face à la crise et protéger les emplois, le Gouvernement met en place un nouveau dispositif : l’Activité Partielle de Longue Durée (APLD).

Ce dispositif permet à une entreprise confrontée à une réduction durable de son activité de diminuer l’horaire de travail de ses salariés, en contrepartie d’engagements en matière de maintien dans l’emploi et de formation. Il a vocation à prendre le relais sur le dispositif de chômage partiel qui avait été mis en place en urgence et qui, au plus fort de la crise, a protégé plus de 9 millions de salariés.

Un dispositif qui favorise le dialogue social

L’APLD nécessite un accord collectif, signé au sein d’un l’établissement, d’une entreprise, d’un groupe, ou d’une branche. Dans ce dernier cas, l’employeur élabore un document conforme aux stipulations de l’accord de branche. Toutes les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activités, sont éligibles.

Un bouclier anti-licenciements

Grâce à l’APLD, une entreprise confrontée à une réduction durable de son activité dispose de la possibilité de diminuer l’horaire de travail de ses salariés, en contrepartie d’engagements en matière de maintien dans l’emploi. En cas de licenciement pour motif économique, l’administration devra interrompre le versement de l’allocation et demander à l’employeur de rembourser les sommes perçues.
La réduction de l’horaire de travail d’un salarié ne peut dépasser 40% de l’horaire légal par salarié, sur la durée totale de l’accord.

Les Direccte disposent de 15 jours pour valider un accord et de 21 jours pour homologuer un document élaboré en application d’un accord de branche. Le bénéfice de l’APLD est accordé par période de 6 mois, dans la limite de 24 mois, consécutifs ou non, sur une période de référence de 3 années consécutives.

Une prise en charge par l’État et l’Unédic

Le salarié placé en APLD reçoit de son employeur une indemnité horaire correspondant au moins à environ 70% de sa rémunération brute, L’employeur reçoit 60% de la rémunération horaire brute dans la limite de 4,5 SMIC. pour les accords transmis à l’administration avant le 1er octobre 2020 (56% à compter de cette date).

L’APLD est un dispositif temporaire : il s’appliquera aux accords collectifs et aux documents élaborés par l’employeur transmis à l’administration pour extension, validation ou homologation, au plus tard le 30 juin 2022.

« Au plus fort de la crise, l’État a financé les salaires de 9 millions de salariés grâce à l’activité partielle qui a été mise en place dans des délais exceptionnels. Nous avons ainsi pu éviter des vagues de licenciements comme cela est arrivé dans d’autres pays. Avec l’activité partielle de longue durée, nous disposons d’un outil inédit qui pourra préserver des emplois et des usines, sauvegarder nos savoir-faire, mais aussi former des salariés pour mieux nous préparer à la reprise. J’invite toutes les entreprises qui subissent un ralentissement de leur activité à s’emparer de cet outil et à conclure des accords avec leurs représentants syndicaux », explique Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

CLIQUEZ ICI pour découvrir la fiche d'information sur l'APLD


 

VENDREDI 21 AOÛT 2020 (14 heures) - Communication CMA 57 - 

Créateurs d'entreprise, participez au Concours Trajectoire 

Le « Concours Trajectoires » est un concours sur la création d’entreprise organisé par Alexis Lorraine. Depuis une vingtaine d’années, l’organisme récompense chaque année des entrepreneurs dont le parcours ou l’activité développés, parfois atypiques, méritent d’être reconnus et récompensés.

Dates du concours
Fin des inscriptions : mercredi 30 septembre 2020 
Résultats des « Choix du Jury » : octobre 2020 
Remise des prix : décembre 2020

A qui s’adresse ce concours ?
Le concours s’adresse aux créateurs/repreneurs d’entreprise :

  • dont le siège social est implanté en Lorraine 
  • qui ont été accompagné en amont de leur création par un organisme professionnel, privé, parapublic ou public 
  • dont l’immatriculation d’activité a été réalisée entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019 
  • quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise : commerce, artisanat, services, profession libérale, agriculture, économie sociale et solidaire, etc.

Promouvoir la création/reprise d’entreprise en mettant en lumière des entrepreneurs au parcours parfois atypique, mais toujours enthousiastes et raisonnés, tel est l’objectif et la spécificité de ce concours régional organisé depuis 20 ans par Alexis.

Trajectoires constitue en effet une belle galerie de portraits de ceux qui ont osé entreprendre, dans l’univers de la Très Petite Entreprise (TPE), afin qu’ils soient reconnus et récompensés par l’ensemble des partenaires institutionnels et privés présents dans le champ de l’initiative économique.

Déroulement du concours

  • 1ère étape : jusqu’au mercredi 30 septembre 2020, remplissez et retournez votre dossier d’inscription à l’un des établissements ALEXIS ou à contact@alexis.fr. Vous pouvez également vous inscrire en ligne en suivant les instructions de cette page.
     
  • 2ème étape : un jury de pré-sélection se réunira en octobre, afin d’étudier les dossiers et de retenir 25 entrepreneurs. Si vous faites partie de ces entrepreneurs retenus, vous serez invité à venir présenter votre parcours devant un jury, qui se réunira fin octobre dans les locaux d’ALEXIS.
     
  • 3ème étape : les lauréats recevront leur prix en décembre, en présence des principaux acteurs socio-économiques du territoire, des partenaires du concours et des médias.

En 2019, la dotation globale du concours était de plus de 25 000 euros, répartis entre 16 lauréats issus des 4 départements lorrains. Pour cette 21ème édition, ce sont plus de 30 000 euros qui seront remis par nos partenaires aux différents lauréats.


 

LUNDI 17 AOÛT 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

C'est la rentrée au Campus des Métiers de la Moselle 

Après plusieurs mois de distanciation obligée, les enseignants du Campus des Métiers de la Moselle ont eu plaisir à se retrouver ce lundi 17 août au Pôle des Métiers de Metz.

Un moment important mis en place dans des conditions de sécurité sanitaire optimum. La Présidente de la CMA 57 (Liliane Lind) et le Directeur Général de la CMA 57 (Dominique Klein) leur ont fait part de leur plaisir de les voir tous réunis et motivés pour accueillir et former les 1200 apprentis des CFA de Metz, Forbach et Thionville.

Ils les ont aussi informés qu'eux et les 1200 apprentis seront dotés gratuitement de masques mis à disposition par la CMA 57 tout au long de l'année scolaire.


 

VENDREDI 14 AOÛT 2020 (18 heures) - Communication CMA 57 - 

La Vice-Présidente de la CMA 57 mobilisée pour la promotion de la Moselle

Vice-Présidente de la CMA 57, Liliane Zanchi (au centre de la photo) a été conviée à l'Agence Inspire Metz - Office de Tourisme pour remettre à un jeune couple berlinois le prix du concours "Metz Métropole, destination vacances".

Une opération organisée en juillet dernier pour promouvoir notre territoire et faire gagner un séjour à Metz Métropole pour des visiteurs n’habitant pas la Moselle.

Entourée des partenaires de la campagne (Metz MétropoleVille de MetzCCI de la Moselle), Liliane Zanchi a profité de cette rencontre pour inviter les jeunes lauréats allemands à partir à la découverte des artisans de Metz et de sa métropole.

 

MARDI 11 AOÛT 2020 (10 heures) - Communication Préfecture de la Moselle - 

Sécheresse : nouvelles mesures de restriction en Moselle

Les conditions estivales se poursuivent et influencent à la baisse les débits des cours d'eau sur l'ensemble du département de la Moselle. La situation est particulièrement préoccupantes sur les secteurs de la Moselle et ses affluents (Orne, Seille...) et des Nieds. Cette absence de pluviométrie a des incidences directes sur l'état de la ressource en eau superficielle. Concernant les eaux souterraines, la tendance de niveau piézométrique reste à la baisse même si le niveau moyen mensuel reste proche des normales de saison.

Sur la base de ces éléments, et suite au comité de la ressource en eau qui s'est tenu ce vendredi 07 août 2020 en Préfecture, Didier MARTIN, Préfet de la Moselle a mis en place des mesures de limitation des usages de l'eau à un niveau d'ALERTE RENFORCEE pour les bassins "Moselle amont et Meurthe" et "Moselle aval, Orne, Nied et Seille". Sur le reste du département, les niveaux de restriction sont maintenus au niveau ALERTE.

Ainsi, dans une logique de solidarité, tous les usagers de l'eau (particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels) sont soumis à des restrictions particulières et graduées à compter du 17 juillet 2020, dont certaines mesures sont retranscrites dans le tableau ci-dessous :

USAGE LIMITATION EN SITUATION D’ALERTE OU ALERTE RENFORCEE
Remplissage des piscines privées

Interdiction sauf si chantier en cours

(hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel)

Lavage des véhicules

Interdiction sauf dans les stations professionnelles équipées d’un dispositif de recyclage de l’eau

Lavages des voiries et des trottoirs

Nettoyage des terrasses et façades

Limitation au strict nécessaire
Arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sports (sauf terrains de compétition et d’entrainement niveau national)

ALERTE : Interdiction horaire de 11h à 18h

ALERTE RENFORCEE : Interdiction horaire de 08h à 20h

Arrosage des golfs

ALERTE : Interdiction horaire de 08 h à 20 h

ALERTE RENFORCEE : Interdiction totale à l’exception des « greeens et départs »

Arrosage des jardins potagers

ALERTE : Interdiction horaire de 11h à 18h

ALERTE RENFORCEE : Interdiction horaire de 08h à 20h

Arrosage automatique interdit

Alimentation des fontaines publiques

Interdiction pour les fontaines en circuit ouvert et l’eau non potable

dans la mesure du possible

Remplissage des plans d’eau

Interdiction sauf pour les usages commerciaux, sous condition d’autorisation de la police de l’eau

Vidange des plans d’eau et/ou manœuvre de vannage

Interdiction sauf pour les usages commerciaux, sous condition d’autorisation de la police de l’eau

Irrigation agricole

Interdiction entre 11 h et 18 h

+

Limitation des prélèvements :

2 jours/semaine sans prélèvements

ou

réduction de 15 à 30 % des volumes et débits autorisés/semaine

Travaux et activités en lit mineur de cours d’eau

Précautions maximales pour limiter les risques de perturbation du milieu.

Travaux autorisés sur cours d’eau en situation d’assec total ou ayant un impact écologique positif

L'évolution de la situation des restrictions de l'usage de l'eau peut être suivi sur le site PROPLUVIA : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés et jusqu’au 15 septembre 2020, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Les contrevenants s’exposent à des amendes : 1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes.

Les collectivités sont invitées à signaler à l’ARS toute tension qui pourrait être observée dans la distribution en eau. Les services de l’État restent vigilants et poursuivent le suivi de la situation hydrologique.

Les fortes chaleurs de ces dernières semaines et la situation de sécheresse ont également entrainé la prolifération de cyanobactéries dans les eaux superficielles. Les sites de l’étang du Stock et de la baignade de Walscheid sont ainsi interdits à la baignade. Il est également recommandé de ne pas consommer le poisson pêché et d’éviter d’entrer en contact avec l’eau lorsque leur présence est observée.

Contact Préfecture de la Moselle : ddt-mise@moselle.gouv.fr

Situation des cours d'eau au 02 août 2020

Sécheresse

« Jaune » : des difficultés risquent d’apparaître sur certains secteurs, l’étiage étant marqué.

« Orange » : des difficultés risquent d’apparaître sur de nombreux secteurs, l’étiage étant sévère.

sécheresse 2
 
CLIQUEZ ICI pour prendre connaissance du détail des arrêtés préfectoraux.
 

MARDI 04 AOÛT 2020 (17 heures) - Communication Gendarmerie départementale - 

Recrudescence de vols "outillage de jardinerie" en Moselle

La Cellule "Prévention Technique de Malveillance" de la Gendarmerie départementale signale une recrudescence de vols en Moselle ciblant les magasins de vente d'outillage de jardinerie (débroussailleuses, tailles haies, souffleurs-broyeurs de feuilles,etc... ) à l'aide de véhicules béliers.
Il est demandé aux artisans dont l'activité suscite l'achat de tels matériels de prévenir la gendarmerie en cas de démarchage douteux (Exemple : vente de matériel à un prix très attractif).

 

MERCREDI 29 JUILLET 2020 (12 heures) - Communication interministérielle - 

Les entreprises appelées à constituer un stock préventif de masques

Par une note interministérielle signée du Ministre des Solidarités et de la Santé, du Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion et de la Ministre déléguée auprès du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance chargée de l'Industrie, il est conseillé aux entreprises de constituer un stock préventif de masques de protection de 10 semaines pour pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l'épidémie. De fait, au regard des données épidémiologiques et scientifiques au niveau international et national, rien ne permet d'écarter une nouvelle accélération de la circulation du virus.

Il est recommandé d'évaluer le stock en prenant en compte les situations dans lesquelles le respect de la distanciation physique d'un mètre entre deux personnes (clients, collègues, prestataires, etc.) ne peut etre garanti.
Les entreprises peuvent se procurer des masques lavables à filtration garantie ou des masques de type chirurgical conformes aux normes européennes (voire FFP2 ou FFP3 selon le fonctionnement de l'entreprise).

CLIQUEZ ICI pour consulter la note 

 

MERCREDI 21 JUILLET 2020 (15 heures) - Communication CMA 57 - 

Aide exceptionnelle de 600 euros aux Travailleurs Non-Salariés 

Dans le cadre du Plan d’Urgence voté par l’Assemblée Départementale le 7 juillet 2020, le Département de la Moselle apporte son soutien aux Travailleurs Non-Salariés.

Pour qui ?

Pour les Travailleurs Non-Salariés qui répondent aux critères d'attribution (cf. paragraphe "Sous quelles conditions ?").
Les micro-entreprises et auto-entrepreneurs ne sont pas éligibles à ce dispositif.

Pourquoi ?

Parmi l’ensemble des actions conduites par le Département de la Moselle les Travailleurs Non-Salariés font l’objet d’un accompagnement spécifique par la collectivité. Privées, pour tout ou partie, de leurs revenus durant le confinement lié à la crise sanitaire de la covid19, ces forces vives du territoire ont pourtant dû faire face aux charges de leur entreprise.
C’est pourquoi, le Département de la Moselle accorde une aide exceptionnelle forfaitaire de 600 € aux Travailleurs Non-Salariés qui répondent aux critères d’attribution.

Sous quelles conditions ?

• Résider en France
• Entreprise implantée en Moselle
• Ne pas être bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active (RSA) ni d’un autre fonds de secours versé par le Département
• Etre affilié au régime social des travailleurs non-salariés
• Baisse de plus de 50% du Chiffres d’Affaires
• Avoir un Revenu Fiscal de Référence inférieur au plafond prévu, ce dernier est défni en fonction de la composition du foyer (
1 personne : 27 137€ / 2 personnes : 36 231€ / 3 personnes : 43 571€ / 4 personnes : 52 601€)
• Fournir le Revenu Fiscal de Référence
• Avoir un nombre de salariés inférieur ou égal à 3
• Pour les entreprises de moins de 3 mois au 01/03/2020, celles-ci doivent avoir été concernées par une fermeture imposée par les autorités administratives durant la période de confinement

Les micro-entreprises et auto-entrepreneurs ne sont pas éligibles à ce dispositif.

Comment faire la demande ?

Vous pouvez faire votre demande en ligne du 20 juillet au 20 août 2020 > délai supplémentaire : jusqu'au 30 septembre 2020.
Pour toute question, composez le 03 87 56 32 55 (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h30).

CLIQUEZ ICI pour faire votre demande en ligne


 

MARDI 21 JUILLET 2020 (15 heures) - Communication CMA 57 - 

Chaleur et canicule au travail : les précautions à prendre 

Chaleur et canicule au travail : les précautions à prendre

Pour limiter les risques d’accidents du travail liés à de fortes chaleurs, les employeurs doivent mettre en place une série de précautions afin de protéger les travailleurs les plus exposés.

MESURES À APPLIQUER PAR LES EMPLOYEURS EN CAS DE FORTES CHALEURS

Mesures générales

  • Prendre en compte et retranscrire dans le « document unique d’évaluation des risques » les risques liés aux ambiances thermiques et adopter les mesures de prévention permettant d’assurer la santé et la sécurité des salariés
  • Renouveler l’air de façon à éviter les élévations exagérées de température, dans les locaux de travail fermés où les travailleurs sont appelés à séjourner
  • Mettre à disposition de l’eau potable et fraîche
  • Dans le secteur du BTP : mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes. Mettre à disposition des travailleurs trois litres d’eau potable et fraîche au minimum par jour et par salarié
  • S’assurer que le port des protections individuelles et les équipements de protection des engins sont compatibles avec les fortes chaleurs
  • Prendre les mesures organisationnelles adéquates pour que les travaux se fassent sans exposer les salariés
  • Prévoir des aides mécaniques à la manutention
  • Veiller à ce que les conducteurs d’engins et de véhicules ne soient pas exposés à des élévations de température trop importantes
  • Porter une attention particulière aux jeunes travailleurs

MESURES À APLLIQUER EN CAS D'ALERTE "VIGILANCE ROUGE" PAR MÉTÉO FRANCE

Il appartient à l’employeur, au titre de son obligation de sécurité, de procéder en phase de vigilance rouge à une réévaluation quotidienne des risques encourus par chacun des salariés en fonction :

  • de la température et de son évolution en cours de journée ;
  • de la nature des travaux devant être effectués, notamment en plein air ou dans des ambiances thermiques présentant déjà des températures élevées, ou comportant une charge physique,
  • de l’âge et de l’état de santé des travailleurs.
  • En fonction de cette réévaluation des risques :
  • l’aménagement de la charge de travail, des horaires et plus généralement de l’organisation du travail doivent être ajustées pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs pendant toute la durée de la période de vigilance rouge.
  • la liste des salariés bénéficiant du télétravail doit être réexaminée, en prêtant une attention particulière aux femmes enceintes, aux personnes souffrant de pathologies chroniques ou en situation de handicap, etc.
  • si l’évaluation fait apparaître que les mesures prises sont insuffisantes, notamment pour les travaux accomplis à une température très élevée et comportant une charge physique importante, par exemple travaux d’isolation en toiture ou de couverture, manutention répétée de charges lourdes, l’employeur doit alors décider de l’arrêt des travaux.

INDÉMNISATION OU RÉCUPÉRATION DES HEURES PERDUES POUR CAUSE DE CANICULE EN CAS D’ACTIVATION DU NIVEAU ORANGE OU ROUGE PAR MÉTÉO FRANCE

Récupération des heures non travaillées

Les dispositions relatives à la récupération des heures perdues pour cause d’intempéries peuvent être mobilisées. A défaut d’accord, la récupération des heures ne peut avoir pour effet d’augmenter la durée du travail de plus d’une heure par jour, ni de plus de 8 heures par semaine ;

Recours au dispositif d’activité partielle

Une indemnisation peut être sollicitée par toute entreprise ayant dû interrompre le travail au titre du dispositif « activité partielle » (article R. 5122-1 du code du travail).

Dispositif spécifique pour les entreprises du BTP

En cas d’interruption du travail, les employeurs doivent s’adresser prioritairement à la caisse régionale de congés intempéries du BTP (article L. 5424-8 du code du travail). Les trois dispositifs évoqués ci-dessus ne sont pas cumulables.
 

RECOMMANDATIONS AUX TRAVAILLEURS EN CAS DE FORTES CHALEURS

Lors de périodes de fortes chaleurs, voire de canicule, certains travailleurs peuvent être particulièrement exposés aux risques liés aux fortes chaleurs. Des mesures simples permettent d’en limiter les effets sur la santé.

Conseils généraux

  • Surveillez la température
  • Buvez régulièrement
  • Portez des vêtements légers qui permettent l’évaporation de la sueur (ex. : vêtements de coton), amples, et de couleur claire si le travail est à l’extérieur
  • Signalez à votre employeur si vos vêtements et équipements de protection individuelle sont sources d’une gène supplémentaire
  • Protégez-vous la tête du soleil
  • Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur
  • Demandez à votre employeur d’organiser le travail de façon à réduire la cadence, notamment en aménageant les plages horaires de travail
  • Réduisez ou différez les efforts physiques intenses, et demandez à votre employeur de reporter les tâches ardues aux heures les plus fraîches
  • Demandez à votre employeur d’alléger la charge de travail par des cycles courts travail/repos
  • Évitez toute consommation de boisson alcoolisée (y compris la bière et le vin)
  • Faites des repas légers et fractionnés
  • Redoublez de prudence si vous avez des antécédents médicaux et si vous prenez des médicaments
     

RECOURS DES SALARIÉS AU REGARD DE LA MISE EN ŒUVRE DES MESURES INCOMBANT À L’EMPLOYEUR

Le salarié qui constaterait qu’aucune disposition n’a été prise, considérerait que les mesures mises en œuvre apparaissent possiblement insuffisantes au regard des conditions climatiques constatées, se verrait opposer un refus par l’employeur quand ses demandes d’aménagement et, en premier lieu, s’agissant de la mise à disposition d’eau fraîche et de locaux suffisamment aérés, serait fondé à saisir les services d’inspection du travail qui apprécieront si les circonstances climatiques et la situation dans laquelle il était placé justifiaient ou pas la mise en œuvre des dispositions prévues aux articles R. 4225-1 et suivants du code du travail.

En fonction de la taille de l’établissement, le salarié dispose également de la possibilité de solliciter les représentants du personnel.

Le coup de chaleur

Les signes d’alertes : maux de tête, sensation de fatigue inhabituelle, vertiges, étourdissements, malaise, perte d’équilibre, désorientation, propos incohérents, perte de connaissance

Les premiers geste de secours : appeler les secours (en composant le 15), faire cesser toute activité à la personne, la rafraîchir en la transportant à l’ombre ou dans un endroit frais, lui asperger le corps d’eau, lui donner de l’eau et alerter l’employeur.

Plan national canicule

Le Plan National Canicule (PNC) a pour objectifs d’anticiper l’arrivée d’une canicule, de définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires de celle-ci et d’adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations spécifiques.

CLIQUEZ ICI pour en savoir davantage  sur le dispositif "Chaleur et canicule"

 

VENDREDI 26 JUIN 2020 (15 heures) - Communication CRMA Grand Est - 

Artisans de la Moselle : réalisez gratuitement un auto-diagnostic en ligne 

OFFRE SPÉCIALE : Artisans de Moselle, auto-évaluez la situation et la stratégie de votre entreprise après les 4 mois de crise que vous venez de traverser.

Avec les 4 TESTS BOOSTER proposés par la Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat Grand Est, vous obtiendrez en quelques minutes un premier diagnostic qui vous permettra de préparer les prochaines semaines avec efficacité.

Choisissez votre thématique et passez maintenant à l'action :

  • Mesures sanitaires
  • Développement commercial
  • Numérique
  • Transmission

>>> Accédez dès à présent aux 4 TESTS BOOSTER en CLIQUANT ICI

                     

 

VENDREDI 12 JUIN 2020 (16 heures) - Communication CMA 57 - 

Équipements de protection individuelle (EPI)
Fournissez-vous en Moselle auprès d'entreprises artisanales locales 

Alors que la reprise d’activité s’est amorcée, des difficultés d’approvisionnement en matériel de protection se font encore sentir. Or des entreprises artisanales du département sont en mesure de répondre à la demande par la production ou la revente d’équipements de protection individuelle.

La CMA 57 met donc à votre disposition à titre informatif, une liste* non exhaustive d’entreprises mobilisées, inscrites au répertoire des métiers, susceptibles de répondre à vos besoins en masques, gel, désinfectant, gants, visières, barrières anti-projection, vêtement de protection, etc…
*Cette liste est fournie à titre purement informatif et ne saurait engager la responsabilité directe ou indirecte de la  Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Moselle, quant à la conformité des produits aux normes sanitaires en vigueur, ni quant aux garanties professionnelles, techniques ou financières des fournisseurs y figurant. 

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER CETTE LISTE

Une subvention allouée pour l’achat d’EPI
L’Assurance Maladie - Risques professionnels propose une subvention « Prévention Covid » pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à financer des équipements de protection du Covid-19.
Cette subvention permet de financer jusqu’à 50 % de l’investissement effectué par l’entreprise pour s’équiper en matériels permettant d’isoler le poste de travail des salariés exposés, de faire respecter les distances entre collaborateurs et les publics accueillis, en installation permanentes ou temporaires.
L’octroi de cette subvention, concernant les achats et locations réalisés du 14 mars au 31 juillet 2020, est conditionné à un montant minimum d’investissement de 1000 € HT pour une entreprise avec salariés et de 500 € HT pour un travailleur indépendant sans salariés.
Les équipements et matériels finançables ainsi que les conditions et modalités de demande sont précisés sur ce lien : https://www.ameli.fr/moselle/entreprise/covid-19/une-subvention-pour-aider-les-tpe-et-pme-prevenir-le-covid-19-au-travail
L’entreprise pourra faire sa demande et adresser les factures des matériels achetés ou loués spécifiquement (selon la liste du matériel subventionné) jusqu’au 31 décembre 2020. Le montant de la subvention versée par la caisse régionale est limité à 5000 euros par demande.
ATTENTION : une subvention n’est pas un droit et n’a aucun caractère d’automaticité. Toute demande fait l’objet d’une analyse par rapport aux critères d’éligibilités et conduit à la décision souveraine de l’organisme financeur.

 

LUNDI 08 JUIN 2020 (16 heures) - Communication CMA 57 - 

"Fonds Résistance" : des conditions assouplies pour obtenir une aide financière 

Lancé en avril par la Région Grand Est, le "Fonds résistance" vient de voir ses conditions assouplies afin de permettre à davantage d'entreprises d'en bénéficier.

Rappellons que ce dispositif a été mis en place pour les entreprises qui n'étaient pas éligibles aux dispositifs mis en place jusqu’alors par l’Etat ou la Région (Prêt BPI) dans le cadre de la crise du Covid-19. 

Aussi, face à cette situation, la Région Grand Est avait mis en place un recours nommé "Fonds Résistance". Il bénéficie d’une gestion de proximité avec la Banque des territoires, les conseils départementaux, les Intercommunalités, les agences de développement et est soutenu par le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat, afin de limiter la crise économique.

Cette avance remboursable sans intérêt à destination des Très Petites Entreprises et des associations permet ainsi de récupérer de la trésorerie. 

Pour avoir plus d’information et pour réaliser la demande CLIQUEZ ICI 

  • Pour prendre connaissance du règlement du "Fonds résistance" CLIQUEZ ICI
  • Pour connaître les modifications du règlement CLIQUEZ ICI

Soyez astucieux : Vous pouvez également vous faire accompagner par un conseiller entreprise de la CMA 57 en appellant le 03 87 39 31 00

VENDREDI 05 JUIN 2020 (17 heures) - Communication CMA France - 

Plan de relance de l'apprentissage 

La Ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé hier quatre mesures d’urgence qui s’inscrivent dans un « plan de relance de l’apprentissage » voulu par le gouvernement et l’ensemble des parties prenantes, au premier rang desquelles CMA France et le réseau des CMA. 

Le premier constat est que les quatre mesures adoptées figurent dans la proposition de « garantie apprentissage » proposée et défendue par CMA France. Nous attendons le détail de la mise en œuvre technique de ces mesures mais nous pouvons saluer l’écoute et la réactivité du gouvernement.
 
 
L’aide financière exceptionnelle aux employeurs (5 000 € pour les apprentis mineurs et 8 000 pour les majeurs) aura peu d’impact pour les entreprises de proximité, qui bénéficient déjà de l’aide unique à l’embauche d’apprentis, d’un montant de 4 125 € la première année. La nouvelle aide en revanche donnera un coup de pouce à l’embauche d’apprentis majeurs. 
Cette aide ne concernera que les nouveaux contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Nous aurions souhaité qu’une aide puisse également être servie aux employeurs en difficulté, pour le maintien des contrats en cours.
 
La prolongation de la période en CFA avant la signature du contrat d’apprentissage, qui passe temporairement de 3 à 6 mois, permettra de sécuriser l’entrée en apprentissage. Les CFA seront rémunérés au « coût contrat » dès l’entrée du jeune en formation. Cette disposition reste limitée dans le temps et les CFA devront se mobiliser pour que les contrats puissent être signés avant le 28 février 2021. D’autre dispositifs doivent être mis en place notamment avec l’appui des Régions, pour accompagner les jeunes qui n’auront pas signé de contrat à cette date.
 
Le suivi des vœux des jeunes sur affelnet et parcoursup : l’exécutif souhaite que les partenaires sociaux, l’État - à la fois la Direccte et le rectorat -, les régions, Pôle emploi et les branches travaillent ensemble pour s’assurer que tous les jeunes qui formulent un vœu pour suivre une formation en apprentissage sur Affelnet ou Parcoursup, se voient proposer au moins une offre de formation en apprentissage. Le réseau des CMA devra prendre toute sa part à la « mobilisation territoriale forte » souhaitée par la ministre. 
 
L’éligibilité des équipements informatiques au titre de l’aide au premier équipement de 500 € prévue par la Loi Avenir professionnel, sera de nature à renforcer la capacité des CFA à développer la formation à distance. Le montant de 500 € n’ayant pas été réévaluer, les dépenses d’équipement informatiques se feront au détriment d’autres équipements.
 
Enfin, le réseau des CMA continuera à discuter avec le Gouvernement afin d'obtenir également un card sur deux autres points essentiel :
 
Donner aux CFA une visibilité plus importante sur leurs financements et leurs investissements, en prolongeant d’une année (jusqu’au 31/12/2022) les niveaux de prise en charge par les OPCO. 
 
Favoriser le recours à la formation en situation de travail et à la formation à distance, par des ajustements réglementaires, et par un programme d’investissement dédié. 
 
Le plan de relance présenté hier s’inscrit dans un plan plus vaste pour l’emploi des jeunes qui sera présenté pendant la première quinzaine de juillet et pour lequel le réseau des CMA pourra porter de nouvelles propositions.
 

MERCREDI 03 JUIN 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Taxe d'apprentissage : report au 1er juillet 

Suite aux dispositions prises dans le cadre de la loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel", la taxe d'apprentissage due en 2020 était dorénavant calculée sur la masse salariale de 2019 et, pour être prise en compte, devait être versée entre le 1er juin 2019 et le 31 mai 2020.

 

En raison de la crise COVID-19, le versement de la taxe d'apprentissage et de ses échéances de paiement ont été repoussées. 

Le Gouvernement a en effet pris la décision, exceptionnellement cette année, de repousser le versement de ce solde au 1er juillet 2020.

Toutefois, la particularité du dispositif ne change pas. Le chef d'entreprise peut toujours effectuer son versement directement auprès des établissements de son choix parmi ceux habilités à percevoir la taxe, dont les listes sont diffusées sur le site de la Préfecture Grand Est

En Moselle, nous vous invitons à choisir comme destinataire du montant de votre taxe d'apprentissage l'un des 4 établissements gérés par la CMA 57 au travers de son Campus des Métiers de Moselle, à savoir :

  • Le CFA de Forbach
  • Le CFA de Metz
  • Le CFA de Thionville
  • L'Institut Supérieur National de l'Artisanat (ISNA)

Pour obtenir davantage d'information vous pouvez contacter la CMA 57 au 03 87 39 31 00 (ou par mail à serviceclient@cma-moselle.fr)

 

JEUDI 28 MAI 2020 (17 heures) - Communication CMA 57 - 

Webinaire ECO : les astuces anti-crise pour assurer la reprise 

La CMA 57 propose, le jeudi 4 juin de 11H à 12H, un WEBINAIRE (conférence en ligne) gratuit consacré à la reprise.  

Au programme : 

  • Reconquérir sa clientèle 
  • évelopper de nouveaux leviers de vente 
  • Découvrir des initiatives inspirantes 
  • Connaître les aides aux entreprises 

Si vous êtes intéressé.e, envoyez un mail à cette adresse webinaire@cma-moselle.fren indiquant les informations suivantes : NOM - Prénom - nom du webinaire - date du webinaire

 

MERCREDI 20 MAI 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Enquête Covid-19 / Artisans exprimez-vous 

Artisans, prenez 2 minutes pour répondre à notre nouvelle enquête et nous indiquer votre situation en cette période de déconfinement afin de prendre le pouls de vos difficultés et toujours mieux vous accompagner.

Le questionnaire est disponible au lien suivant : https://bit.ly/3dI6NZm


Mobilisé depuis le début de l’épidémie de Covid-19 auprès des 1,3 million d’entreprises artisanales, le réseau des CMA lance cette enquête en ligne pour une prise en compte rapide des difficultés rencontrées par les entreprises artisanales et agir en fonction de vos remontées.


Aujourd'hui, nous souhaitons connaître la situation des artisans suite au déconfinement par rapport à leur niveau d'activité, l'approvisionnement en matériel de protection et la gestion de leurs salariés et/ou apprentis le cas échéant. 

MERCREDI 13 MAI 2020 (10 heures) - Communication Ministère du Travail - 

Découvrez le "Protocole national de déconfinement des entreprises"  

Depuis lundi 11 mars 2020 certaines entreprises ont été autorisées à reprendre leurs activités. Cette reprise est toutefois encadré par des consignes strictes.

CLIQUEZ ICI pour prendre connaissance des mesures à mettre en place dans vos entreprises.
 

MERCREDI 06 MAI 2020 (14 heures) - Communication CMA 57 - 

Annulation des charges sociales pour les TPE 

Artisans, si votre entreprise compte moins de 10 salariés et a fait l'objet d'une fermeture administrative liée à la crise du Covid-19, il vous est possible de prétendre à l'annulation des charges sociales sur les 3 derniers mois.

Pour vous aider dans vos démarches, contactez sans tarder la CMA 57 au 03 87 39 31 00 

 

MARDI 05 MAI 2020 (16 heures) - Communication CMA 57 - 

"Guide Moselle" des aides et dispositifs aux entreprises artisanales  

Le nouveau document à parcourir sans tarder, avec des liens interactifs, est disponible en CLIQUANT ICI


 

LUNDI 04 MAI 2020 (15 heures) - Communication Ministère du Travail - 

Découvrez les fiches conseils métiers et guides pour les salariés et employeurs  

Le ministère du Travail dans le cadre d’un groupe de travail piloté par l’INTEFP (Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle), avec le concours des ministères de l’agriculture et de l’économie, de l’Anses, du réseau Assurance maladie risques professionnels, de l’INRS, de l’Anact et des médecins du travail coordonnés par Présance, a rédigé des fiches conseils.

Elles sont destinées aux employeurs, qui est responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés, mais qui seront utiles aussi à tous les travailleurs, pour se protéger des risques de contamination au COVID-19.

CLIQUEZ ICI pour les découvrir, les télécharger et les partager avec vos salériés et vos collègues.

 

JEUDI 30 AVRIL 2020 (12 heures) - Communication Ministère de l'Economie - 

10 millions de masques pour les TPE-PME sur la plateforme de La Poste  

Le Ministère de l'Economie et des Finances accélère la diffusion de masques "grand public" aux TPE et aux PME en confiant à La Poste la commercialisation et la distribution de masques lavables. 
Les commandes seront possibles pour les entreprises ressortissantes des réseaux des CMA et des CCI sur la plateforme : masques-pme.laposte.fr 

Calendrier de commandes

  • à partir du samedi 02 mai 2020 pour les entreprises de 10 à 49 salariés 
  • à partir du lundi 04 mai 2020 pour les entreprises de moins de 10 salariés
     

 

VENDREDI 24 AVRIL 2020 (12 heures) - Communication CMA France - 

Campagne nationale : #TousAvecNosArtisans -

Le réseau des CMA lance du 24 avril au 11 mai 2020 une opération nationale #TousAvecNosArtisans placée sous le signe de la solidarité.
Chacun est invité à afficher son amour de l'artisanat en cette période de crise et à manifester son soutien aux artisans qui sont en première ligne face à la pandémie pour assurer nos besoins alimentaires, nous dépanner ou tout simplement nous faire plaisir.
Le jeu-concours qui accompagne cette initiative propose aux internautes de publier sur leurs réseaux un message de soutien aux artisans (écrit, filmé, chanté...) en mentionnant le hashtag #TousAvecMonArtisan et le compte @cmafrance, puis de valider leur participation en complétant le formulaire sur la page : www.artisanat.fr/participez-au-concours-tousavecnosartisans

Chaque semaine, deux gagnants seront désignés par le vote du public parmi 4 messages tirés au sort et publiés sur la page Facebook de CMA France.
Chaque gagnant se verra attribuer un bon d’achat d’une valeur de 500 euros à dépenser chez les artisans inscrits sur le site Soutien-Commercants-Artisans.fr. 

MERCREDI 22 AVRIL 2020 (16 heures) - Communication CMA 57 - 

"Fonds Résistance" : une aide pour la trésorerie des entreprises 

Dans cette situation de crise sanitaire inédite certaines entreprises ne sont malheureusement pas éligibles aux dispositifs mis en place jusqu’alors par l’Etat ou la Région. D'autres artisans ont pu l'être mais malgré ces aides déjà réceptionnées leur trésorerie demeure en berne...
Aussi, face à cette situation, l
a Région Grand Est a mis en place un dispositif unique de dernier recours nommé "Fonds Résistance". Il bénéficie d’une gestion de proximité avec la Banque des territoires, les conseils départementaux, les Intercommunalités, les agences de développement et est soutenu par le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat, afin de limiter la crise économique.

Cette avance remboursable sans intérêt à destination des Très Petites Entreprises et des associations vous permettra de récupérer de la trésorerie. 

Pour avoir plus d’information et pour réaliser la demande CLIQUEZ ICI 

Vous pouvez également vous faire accompagner par un conseiller entreprise de la CMA 57 en appellant le 03 87 39 31 00

 

MARDI 21 AVRIL 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Lancement de la série "Les mercredis des métiers" 

La CMA 57 propose dorénavant tous les mercredis, de 13H30 à 14H30 sa série "LES MERCREDIS DES METIERS" -

Un webinaire gratuit pour les ados (et les parents) intéressés par les métiers de l’artisanat,
pour répondre à leurs questions, leur donner des informations concrètes sur l’apprentissage, l’orientation, les techniques de recherche de contrat.


>>> Comment se connecter ? 
Il suffit d’envoyer un mail à cette adresse webinaire@cma-moselle.fr en précisant votre nom et votre prénom ainsi que le mercredi auquel vous souhaitez vous inscrire.
Vous recevrez alors un lien pour vous rendre dans une salle virtuelle de visioconférence ? Cette salle sera ouverte 10 minutes avant le début du webinaire. Bonne séance 

LUNDI 20 AVRIL 2020 (17 heures) - Communication Région Grand Est - 

Masques et gels pour les entreprises artisanales de Moselle 

Equipements de protection pour les entreprises

Artisans de la Moselle : vous avez besoin d'être fourni en équipements de protection individuelle pour reprendre votre activité dans les meilleures conditions de sécurité pour vous et vos salariés ?

La Région Grand Est lance une plateforme de mise en relation des fabricants d’équipements de protection individuelle (masques, gels hydro-alcooliques…) avec les entreprises (professionnels non-soignants).

>>> Consultez la plateforme :  https://bit.ly/2xtZmps


 

---------------------------

Masques chirurgicaux : Cdiscount facilite l'approvisionnement des TPE-PME

En concertation avec les CMA et les CCI, la plateforme de e-commerce Cdiscount se mobilise pour permettre aux TPE-PME de s’approvisionner plus facilement en masques chirurgicaux. Testée en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 9 avril, cette opération se déploie dès le 20 avril dans toute la métropole et en Corse et s'étend à tous les secteurs d'activités.

Dans le contexte d’urgence sanitaire, Cdiscount se mobilise en faveur de la continuité économique des TPE et PME. En concertation avec les réseaux de CMA et de CCI, l’acteur majeur du e-commerce se propose de faciliter l’approvisionnement en masques chirurgicaux (EN 14683 type I ou équivalent), dans le respect de l’ensemble des gestes barrière.

Comment se procurer ces masques ?

Dès le lundi 20 avril, Cdiscount met en place un dispositif de "click & collect" à destination des ressortissants des CMA et CCI. D'abord réservée aux entreprises issues de certains secteurs prioritaires (alimentation de détail et de gros, restauration rapide, transport de marchandises et logistique), l'opération est désormais étendue à toutes les TPE-PME, dans la limite de 25 masques par personne dans l'entreprise

La commande se passe directement sur la plateforme Cdiscount Pro, réservée aux professionnels: www.cdiscount.com/masques.

Les livraisons seront assurées dans les magasins du Groupe Casino où les professionnels pourront récupérer leur commande en respectant les consignes sanitaires : Géant, Hyper Casino, Supermarché Casino et Casino Drive, Casino Shop, Petit Casino, Vival, Spar et Leader Price.

Alors que les équipements de protection sanitaire font cruellement défaut, ces petites entreprises pourront ainsi travailler plus sereinement si leurs activités sont autorisées ou se préparer en vue du déconfinement progressif annoncé à partir du 11 mai prochain. Ce dispositif devrait s'ouvrir prochainement à d'autres secteurs d'activité...

En cas de souci lors de votre commande : 0977 413 305 (appel gratuit)

JEUDI 02 AVRIL 2020 (14 heures) - Communication Ministère de l'Economie - 

STOPCOVID19.FR :  Une plateforme "gel et masque" pour les entreprises 

STOPCOVID19.FR est une plateforme en ligne soutenue par le Ministère de l’Economie et des Finances permettant à des fabricants et distributeurs de produits et de matériel de première nécessité, ainsi qu’à leurs prestataires de services et sous-traitants, de commercialiser leur offre notamment auprès des professionnels de l'alimentaire, et de toutes les entreprises engagées dans la lutte contre le COVID-19 et ayant besoin de protéger leur personnel.

Pour accéder à cette plateforme CLIQUEZ ICI

MERCREDI 1ER AVRIL 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Conférence en ligne "Création d'entreprise" ce vendredi à 14 heures 

Compte tenu de la situation, la CMA 57 poursuit ses activités et s'adapte en remplaçant ses traditionnelles "Réunion d'Information à la Création-Reprise d'Entreprise" (RICRE) par un webinaire (conférence en ligne) chaque vendredi, de 14 heures à 15 heures.

Pour pouvoir assister gratuitement à cette conférence depuis votre ordinateur, rien de plus simple, il vous suffit d'envoyer un e-mail à cette adresse webinaire@cma-moselle.fr en précisant votre nom et votre prénom ainsi que l'intitulé du webinaire et la date qui vous intéresse.

 
 

MARDI 31 MARS 2020 (10 heures) - Communication CMA France - 

Les cartes digitales "Artisans 2020" retardées 

Compte tenu du contexte sanitaire actuel et des mesures prises par le Gouvernement, la production des cartes artisans 2020, dont le format est désormais digital, est retardée. 

Néanmoins, chaque artisan a la possibilité d’éditer un extrait d’immatriculation au Registre des Entreprises par le biais de notre site internet en CLIQUANT ICI.

Ce document est suffisant pour vous permettre de circuler en complément du formulaire du Ministère de l’Intérieur prévu à cet effet.

 

LUNDI 30 MARS 2020 (15 heures) - Communication DIRRECTE - 

Une plateforme d'accompagnement en ligne à découvrir 

Dans le cadre de la collaboration avec la DIRRECTE, la Région Grand Est et les CCI face à l’épidémie actuelle, un nouvel outil pour informer et accompagner les entreprises du Grand Est vient d’être lancé.

Il s’agit d’une plateforme en ligne, portée initialement par la DIRRECTE, qui permet à chaque artisan de signaler ses difficultés à travers un court formulaire et d’être orientée et conseillée sur les dispositifs qui sont mis à sa disposition. 

Sa demande est ainsi prise en charge sous 24h, en associant tous les services compétents pour un suivi de situation dans la durée, dont les conseillers économiques de la CMA 57.

CLIQUEZ ICI pour accéder à la plateforme d'accompagnement en ligne

 

VENDREDI 27 MARS 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

Artisans ouverts pendant la crise, faites-vous connaître ! 

Vous êtes artisan et continuez à travailler durant cette crise du Coronavirus, faîtes-nous le savoir en CLIQUANT ICI -

Le fait de nous en informer permettra de relayer la continuité de votre activité auprès du grand public.

 

JEUDI 26 MARS 2020 (09 heures) - Communication BPI France - 

Live internet ce vendredi avec BPI France 

Créateurs, entrepreneurs, vous souhaitez faire le point sur toutes les aides aux entreprises mises en place pour faire face à la crise du coronavirus COVID-19 ?

Inscrivez-vous dès à présent au webinaire (conférence en ligne à laquelle les internautes peuvent participer) proposé par BPI France ce vendredi 27 mars (de 10h à 11h) animé par Laurence Piganeau et Audrey Dugué, juristes Bpifrance Création et Isabelle Racaud, chargée de mission Bpifrance.

L'objectif de ce webinaire est de :

  •     vous présenter les différentes mesures économiques et financières qui ont été prises dans le cadre de ce plan d'urgence,
  •     vous permettre d'identifier celles qui vous concernent et que vous pouvez mobiliser rapidement,
  •     vous orienter vers les bons interlocuteurs.

Ce vendredi, Connectez-vous et posez en direct vos questions. CLIQUEZ ICI pour vous inscire (gratuit).

>> Inscrivez-vous ICI pour recevoir gratuitement la newsletter de BPI France.

MERCREDI 25 MARS 2020 (10 heures) - Communication CMA 57 - 

LE CFE de la CMA 57 toujours disponible 

La CMA 57 informe tous les artisans de la Moselle que le Centre de Formalités des Entreprises reste disponible pendant la période de fermeture au public. 

Il est donc toujours possible de déposer un dossier via cfe-metiers ou de le transmettre par courrier (en précisant dans les dossiers e-mail et téléphone) à :

CMA 57 - 5 boulevard de la Défense - CS 85840 - 57070 METZ TECHNOPOLE

Les délais de traitement sont toutefois allongés.

 

MERCREDI 25 MARS 2020 (09 heures) - Communication Ministère du Travail - 

Activité partielle : Etes-vous élligible ? 

Le Ministère du Travail publie à destination des employeurs, un schéma pour les aider à prendre ou non la décision d’avoir recours à l’activité partielle pour leurs salariés.

✅ Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI

 

MARDI 24 MARS 2020 (14 heures) - Communication LORNTECH - 

Mercredi 25 mars (à 10 heures) Live Facebook "Chomage partiel et droit du travail" 

Pour répondre aux questions des entrepreneurs face à la crise actuelle, Lorntech & La French Tech East proposent une série de webinaires avec des interlocuteurs privilégiés (URSSAF, DIRRECTE, avocats...)  Rdv sur la page Facebook LorNtech ou ICI pour en savoir plus et vous inscrire.

Le prochain webinaire a lieu demain sur la question du chômage partiel. C'est par ICI que ça se passe :-)

 

LUNDI 23 MARS 2020 (09 heures) - Communication CRMA Grand Est - 

Un numéro de téléphone unique pour aider les entreprises 

Depuis ce matin un numéro de téléphone unique (09 86 87 93 70) a été mis en place pour accompagner les entreprises artisanales du Grand Est durant cette crise du Coronavirus.

En appelant ce numéro les artisans sont mis directement en contact avec un conseiller en mesure de répondre à toutes leurs questions.
 

JEUDI 19 MARS 2020 (14 heures) - Communication Gouvernement - 

Synthèse des mesures pour les entreprises et leurs salariés 

Pour connaître l'ensemble des mesures gouvernementales à destination des entreprises à ce jour, CLIQUEZ ICI -
 

MERCREDI 18 MARS 2020 (09 heures) - Communication Ministère du Travail / Gouvernement - 

Les boulangeries autorisées à ouvrir 7j/7 
Les amendes de déplacements non autorisés passent à 135 euros 

Afin de prendre en compte la situation exceptionnelle de l’épidémie de Coronavirus, et la nécessité d’assurer la continuité de l’approvisionnement en pain de la population sur le territoire, il a été décidé de suspendre jusqu’au 31 mars 2020 les arrêtés de fermeture hebdomadaire du préfet intéressant la vente ou la distribution de pain dans les départements.

Autre information de la matinée : les amendes en cas de déplacements non autorisés passent dès ce jour à 135€ pouvant être majoré à 375€. 

Enfin, vous pouvez également CLIQUEZ ICI pour découvrir le site "Les réponses à vos questions"  géré par CMA France.
 

MARDI 17 MARS 2020 (14 heures) - Communication CMA 57

Un guide et une nouvelle organisation de travail pour soutenir les artisans

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, la CMA 57 est en solidarité totale avec les entreprises et leurs salariés et continuera d'être pleinement mobilisé dans les jours et les semaines à venir pour les conseiller et les épauler.

En respect des consignes gouvernementales, nous n’assurerons plus d’accueil du public à compter de ce jour.

Une cellule de continuité économique a été activée dès ce matin pour mieux répondre à toutes vos demandes.

Deux moyens sont mis à votre disposition pour la contacter :

Nous vous invitons également à prendre connaissance ICI du GUIDE D'ACTION COVID-19 qui synthètise toutes les informations et contacts qui seront à même de vous aider dans vos démarches.

Soyez assurés que tous nos collaborateurs sont au travail pour vous accompagner durant cette période extrêmement compliquée.

Vous pouvez également prendre contact avec votre conseiller entreprise en CLIQUANT ICI

INFO TAXI-VTC : l'examen d'admissibilité du 31 mars est REPORTE ainsi que les épreuves de conduite.

 

LUNDI 16 MARS 2020 - Communication CMA 57

Formation continue suspendue 

En raison du Covid-19, les cours dispensés en formation continue dans les quatre implantations de la CMA 57 à Metz, Forbach, Thionville et Sarrebourg sont suspendus.

Pour toute question, merci de téléphoner à la CMA 57 au 03 87 39 31 00.

 

VENDREDI 13 MARS 2020 - Communication CMA 57

Portes Ouvertes annulées... Consignes aux apprentis et chefs d'entreprise

En raison du Covid-19, le rendez-vous Portes Ouvertes du SAMEDI 14 MARS 2020, de 09 heures à 17 heures dans les CFA de Forbach, Metz et Thionville est ANNULE.

Les cours en CFA sont également annulés à partir de lundi, mais les apprentis doivent tout de même se rendre en entreprise et prendre les consignes auprès du dirigeant.

Un maintien pédagogique via le portail YPAREO sera opérationnel à partir du lundi 16 mars 2020. 

Pour toute question, merci de téléphoner à la CMA 57 au 03 87 39 31 00.

JEUDI 12 MARS 2020 - Communication DIRECCTE Grand-Est

Coronavirus : des mesures pour les entreprises françaises impactées

Les pouvoirs publics se mobilisent pour apporter des solutions concrètes aux entreprises impactées et les accompagner dans les semaines qui viennent.

Pour connaître les mesures de soutien et les contacts utiles, CLIQUEZ ICI

Vous pouvez aussi consulter le site de la DIRRECTE qui vous informe en temps réel.

Pour toute interrogation, vous pouvez également contacter la CMA 57 au 03 87 39 31 00 (mail : serviceclient@cma-moselle.fr).
 

MERCREDI 11 MARS 2020 - Communiqué de presse Région Grand-Est

Coronavirus Covid-19 : la région déploie un bouquet de solutions pour accompagner les entreprises impactées

« Parce que la santé économique des entreprises du Grand Est est au coeur des préoccupations de la Région, nous avons décidé de mettre en place des dispositifs d’accompagnement qui leur permettront de faire face à la crise actuelle et de construire l’avenir. », s’est exprimé Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Ainsi, en étroite relation avec l’Etat et les partenaires concernés (Bpifrance, agences de développement économiques), la Région Grand Est propose un ensemble de dispositifs pour accompagner les entreprises impactées :

  • un « Prêt Rebond », à effet immédiat, pour soutenir les entreprises en difficultés conjoncturelles liées à une baisse d’activité ou à une perte de chiffre d’affaires (rupture de la chaîne d’approvisionnement, diminution d’activité, annulation d’événement, etc.) et leur permettre de contribuer au maintien de leur trésorerie pendant la période de crise. La Région mobilisera au total 25 millions d’euros.
  • un « Pacte de relocalisation » pour encourager, aider et accompagner les entreprises qui souhaitent rapatrier une partie de leur chaîne d’approvisionnement en région, en France ou en Europe plutôt qu’en Asie. Cette mesure permettra de réduire la vulnérabilité des entreprises dont la chaîne d’approvisionnement dépend en partie de fournisseurs asiatiques, tout en réduisant leur impact carbone.

Ce Pacte se traduira, dès le mois d’avril, par :

  • un accompagnement via les agences de développement économique du territoire et des prestataires externes (aide à l’analyse des enjeux, à l’identification des fournisseurs potentiels et aux modalités de validation de ces fournisseurs),
  • un financement pour aider ces entreprises à absorber les coûts liés à cette opération de relocalisation.

En complément de ces aides, la cellule régionale mise en place par l’Etat, permettra de mobiliser son soutien pour les demandes d’activités partielles (7,23€ à 7,74€ par heure chômée pris en charge par l’Etat et l’UNEDIC), l’étalement des dettes fiscales et sociales, ainsi que des garanties bancaires jusqu’à 70% (au lieu de 40%) accordées par Bpifrance et abondées par la Région.

Assurer la continuité du service public au service des 5,5 millions de citoyens du Grand Est

Pour lutter efficacement contre l’épidémie de coronavirus, la collectivité met tout en oeuvre pour garantir la continuité du service public, tant pour les usagers que pour les 7 500 agents de la Région.
Face à l’épidémie, on peut notamment souligner les mesures suivantes en matière :

  • d’éducation : en charge de la gestion des lycées, la Région veille à s’assurer que les mesures nécessaires et les gestes simples, recommandés par les autorités sanitaires, soient adoptés au sein des établissements du Grand Est (présence de savon liquide ou en mousse, mise à disposition d’essuie-mains à usage unique, nettoyage renforcé des zones à risques),
  • de transports scolaires : la Région Grand Est continuera d’assurer les services de transports scolaires, sauf en cas de fermeture d’établissements où les bus ne circuleront pas,
  • de ressources humaines : des dispositifs particuliers sont prévus pour les 7 500 agents de la Région pour continuer de répondre efficacement et le plus rapidement possible aux attentes des citoyens : mise en place du télétravail pour les agents de retour d’une zone à risques, informations régulières et en direct sur l’évolution de la situation, limitation des déplacements, etc.

 

MARDI 10 MARS 2020 - Communiqué de presse Préfecture de la Moselle

Coronavirus Covid-19 : mesures d'accompagnement pour les entreprises impactées                         

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 s’est propagée depuis la Chine.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaitre jusqu’à 14 jours après un contact avec une personne malade et se manifestent par de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires.

D’après  les  données  épidémiologiques  disponibles  à  ce  jour,  ce  nouveau  coronavirus  peut  se  transmettre d’homme à homme par voie respiratoire dans le cadre d’un contact rapproché et prolongé. Le virus peut survivre quelques heures voire quelques jours dans l’environnement.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances sont fortement mobilisés pour apporter des solutions concrètes aux entreprises impactées et les accompagner dans les semaines qui viennent.  

Les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises :

-  L'application  de  mesures  de  soutien  au  cas  par  cas  aux  entreprises  qui  rencontreraient  des difficultés sérieuses, et notamment :

  • le report d’échéances sociales et/ou fiscales ( URSSAF , impôts) ;
  • le cas échéant, un plan d’étalement de créances avec l’appui de l’Etat et de la Banque de France ;
  • l’obtention ou maintien d’un crédit bancaire via Bpifrance, qui se portera garant de tous les prêts de trésorerie dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
  • le financement des salariés par le mécanisme de chômage partiel ;
  • l’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs ;  

-  L’Etat considère le Coronavirus comme un cas de force majeure. Cela veut dire que pour tous les marchés publics d’Etat, des pénalités de retards ne seront pas appliquées.  

-  Les ministres ont demandé aux grands donneurs d’ordre de faire preuve de solidarité vis-à-vis de leurs fournisseurs et sous-traitants qui pourraient avoir de plus en plus de mal à s’approvisionner et à respecter les délais de livraison.

-  La mise à disposition de toutes les informations utiles sur la situation d’activité et logistique dans les différentes provinces chinoises. Les entreprises pourront connaître l’état exact de la situation, province  par  province,  ainsi  que  dans  les  grands  ports  chinois  où  arrivent  les  exportations  en provenance de France et d’Europe.

-  L’accélération  des  procédures  d’agrément  dans  certaines  filières  pour  les  nouvelles  sources d’approvisionnement, en particulier pour le secteur de la construction ou de la chimie afin de les aider  à  diversifier  leurs  sources  d’approvisionnement  tout  en  respectant  les  normes  sociales, environnementales et européennes.

-  Le lancement d’une réflexion sur la sécurisation des approvisionnements pour certaines filières stratégiques, comme la filière automobile, afin de les faire gagner en indépendance par rapport à leurs approvisionnements à l’étranger.